Nos engagementsFormation des conducteurs à la conduite économiqueBilan CarboneL’insertion
Formation des conducteurs à la conduite économique

Une conduite douce permet d'économiser 5 à 15% de carburant en moyenne.
Pour réduire considérablement les consommations de gazole, voici les recommandations formulées lors des formations :

Démarrez en douceur

il n'est pas nécessaire de faire chauffer le moteur en le laissant tourner au ralenti quelques minutes. Il est préférable de commencer à rouler tranquillement les premiers kilomètres, c'est-à-dire sans accélération brutale.

Pour une vitesse donnée, préférez le rapport de boîte supérieur

le moteur aura une réserve de puissance diminuée mais, tournant moins vite, il consommera moins. Vous rétrograderez en cas de besoin et disposerez d'une réserve de puissance plus importante, par exemple pour doubler.

Modérez votre allure

les vitesses élevées sont également une source de surconsommation importante, particulièrement avec les petites voitures qui manquent de puissance (il faut utiliser le moteur à haut régime), et avec les véhicules ayant une mauvaise aérodynamique comme les 4x4. Si 8 l aux 100 km sont nécessaires en roulant à 110 km/h, il en faudra 10 pour rouler à 125 km/h, soit 20 % de plus.

Manœuvrez sans à coups

il est inutile de donner de brefs et répétés coups d'accélérateur pour réaliser des manœuvres (pour se garer, pour quitter sa place, sortir du garage...). Cette façon de faire ne facilite pas la manœuvre et entraîne une surconsommation.

Contrôlez la pression des pneus

avec des pneus insuffisamment gonflés (0,3 bar de déficit), la consommation augmente de 3 % à 5 %, car les frottements entre le pneu et la route sont plus importants. De plus votre sécurité est en jeu. A l'inverse, une surpression de 0,2 à 0,3 bar diminue la consommation et réduit l'usure, sans nuire à la sécurité.

Utilisez modérément la climatisation

la climatisation des véhicules est très pénalisante en terme de consommation puisque diminuer la température de l'habitacle de 8°C entraîne une surconsommation de l'ordre de 15 à 25 %. En ville, ces valeurs peuvent fortement augmenter.

Anticipez pour doser les accélérations et les freinages

les fortes et brutales accélérations (en particulier au démarrage en ville) font consommer plus. Un freinage progressif et anticipé permet de moins consommer. Dans les deux cas, l'usure mécanique sera moindre.

Entretenez votre moteur

le bon fonctionnement du circuit d'allumage et de la carburation permet de ne pas consommer anormalement du carburant. Un filtre à air encrassé empêche le bon remplissage en air des cylindres et fait aussi surconsommer.